Construire son propre portail, est-ce réaliste ?

| |

Si vous êtes en train de réaliser l’aménagement de votre extérieur, vous vous demandez alors très certainement quels travaux peuvent être réalisés par vous-même et ceux qui seraient à confier à un professionnel ! Terrassement, allée, clôture… Tout est envisageable si vous avez l’âme d’un bricoleur, vous pouvez même construire vous-même votre portail ! Mais attention : un portail a une fonction de sécurité et de confort, et ce, dans la durée. Il est alors important de respecter certaines étapes afin de réussir à construire le portail de vos rêves !

Les étapes pour construire un portail

Construire et installer un portail demande de la rigueur. Vous devez pour cela respecter les étapes suivantes.

#1 Les travaux de maçonnerie

Avant toute chose, vous allez devoir réaliser quelques travaux de maçonnerie. Installer un portail nécessite en effet des piliers ainsi qu’un seuil qui sont les garants de son bon fonctionnement. Il existe en outre une large gamme d’accessoires de portail pour vous aider.

Pour cela, vous allez commencer par creuser de 0,60 cm à 1 mètre avant de réaliser un coffrage superficiel afin d’insérer les futurs piliers et le ferraillage du seuil. Vous pouvez ensuite installer les éventuelles gaines puis couler le béton avant de le lisser

Attention : si vous optez pour un portail motorisé, vous allez devoir à cette étape creuser une saignée allant du portail à votre maison pour pouvoir amener une gaine d’alimentation électrique. Soyez vigilant quant aux normes !

Vous allez pouvoir maintenant placer vos piliers en prévoyant des joints d’étanchéité. 

#2 La fabrication des vantaux de votre portail

Nous arrivons à l’étape très attendue de la fabrication des vantaux qui demande une très grande minutie. Vous pouvez pour cela vous aider d’un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAO).

Vous devez en effet fixer les dimensions de votre portail et créer le cadre qui accueillera le vantail. C’est également lors de cette étape de fabrication que vous devez décider de l’aspect de vos vantaux : ils peuvent être, entre autres, pleins ou ajourés. Prenez le temps d’étudier les avantages et inconvénients de chacun de ces modèles afin d’opter pour celui en adéquation avec vos attentes (notamment si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux).

Il est généralement conseillé d’ajouter au cadre une lambourde diagonale ainsi que deux autres lambourdes moins longues afin de renforcer la structure. Si votre portail comporte deux vantaux, le second sera à réaliser de la même manière tout en appliquant un effet miroir.

#3 Les éléments de quincaillerie

Les professionnels recommandent d’installer des pentures en acier traité au niveau des bords du vantail afin d’assurer un maintien optimal. 

Vous devez par ailleurs prévoir un sabot central qui aura pour fonction de servir de butée d’arrêt aux deux vantaux lors de la fermeture du portail. D’autres accessoires peuvent être ajoutés à votre portail, comme par exemple une poignée, des caches, etc. 

Il ne vous reste alors plus qu’à le peindre et à éventuellement le décorer. Vous avez ici carte blanche mais pensez à choisir une peinture qui soit adaptée à l’extérieur et à vous renseigner auprès de votre mairie sur les couleurs autorisées ou au contraire interdites !

Construire son portail VS faire appel à un professionnel 

Si vous avez l’habitude d’effectuer divers travaux dans votre maison, vous allez très certainement pouvoir construire votre portail. Mais il faut tout de même faire preuve de prudence afin d’obtenir un  résultat de qualité et pérenne. N’oubliez pas qu’un portail vous permet de sécuriser votre habitation tout en vous protégeant d’un désagréable vis-à-vis. En cas de doute, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui mettra ses compétences à votre service et vous proposera un portail en parfaite adéquation avec vos besoins ! 

Précédent

Comment bien choisir ses supports de communication ?

Laisser un commentaire