La fin des Betamax en 2016, la VHS remporte le combat

| |

Lancé en 1975, Betamax n’a jamais réussi à s’imposer face à VHS. Sony a toujours insisté sur le fait que Betamax n’est pas mort. Mais en 2016, elle a annoncé la fin de sa commercialisation ainsi que celle de MicroMV au Japon.

En 2002, la firme a annoncé la fin de la production des appareils d’enregistrement capable de lire ces deux formats. Les quelques stocks de cassettes vidéo qui restent commencent donc à se tarir.

Betamax : le concurrent malheureux de VHS

Betamax aurait pu être le standard des cassettes vidéo sans VHS. Elle a en effet été remplie de plusieurs promesses et non des moindres. Son lancement était destiné à l’enregistrement grand public.

La bande magnétique de 1/2 pouce permet de profiter de 1 h de vidéo. Mais elle a été évincée en 1976 par un autre format de vidéo plus accessible et plus performant : le VHS de JVC.

Ce nouveau format offre jusqu’à 5 heures d’enregistrement. Le VHS est une variante d’une cassette d’enregistrement que AMPEX Corporation a lancé en 1956.

Sony tente donc de commercialiser Betamax sur un marché restreint pendant plusieurs années jusqu’en 2016. Après quarante ans d’existence, Sony a décidé de mettre fin à l’existence de Betamax et de la microcassette MicroMV.

VHS et Betamax : la guerre des prix et des contenus

Plusieurs témoins ont affirmé que le succès de VHS contre Betamax réside entre autres dans la commercialisation des films pour adulte. Sony était en effet contre le fait que Betamax servait de support de production de vidéo pornographique. Ce qui n’est pas le cas de VHS, dont l’objectif consistait à conquérir les amateurs de films domestiques.

Le prix est également au centre de ce duel. Betamax s’avère être plus cher que VHS. Cela incitait les consommateurs à le délaisser au profit de VHS, qui offre au final un rapport qualité/prix acceptable. Les consommateurs de l’époque ont préféré accepter le compromis sur la qualité de l’image pour profiter d’un appareil moins cher.

Le Betamax : présent aux USA depuis 1993

Si le grand public a déjà condamné le sort de Betamax depuis les années 80, la production a continué sa commercialisation aux États-Unis en 1993.

Les formats numériques ont cependant rendu obsolètes les formats analogiques. Leur disparition a commencé à l’arrivée du DVD en 2015.

La numérisation : la meilleure façon de récupérer vos films sur VHS et Betamax

Les formats analogiques comme VHS et Betamax n’ont pas su faire le poids contre les formats numériques. En effet, les DVD et les clés USB sont plus faciles à utiliser pour lire les contenus vidéo.

La numérisation permet heureusement d’extraire les données contenues dans vos cassettes Betamax et VHS. Pour transférer des VHS sur DVD, n’hésitez pas à prendre contact avec un laboratoire de traitement de son et d’image. En disposant d’un équipement haut de gamme pour un tel traitement, il vous garantit un résultat de qualité, notamment au niveau du son et des images. Il s’assure aussi que le film soit complet et disponible du début jusqu’à la fin.

Précédent

Le guide de la motivation entrepreneuriat