Échappée dans le monde culinaire coloré et relevé du Mexique

| |

Les plats mexicains les plus célèbres se retrouvent aujourd’hui dans presque tous les pays du monde. Leur popularité vient bien évidemment de leur saveur unique, mais aussi de leur visuel délicieusement coloré. Ces goûts inhabituels proviennent du métissage qui a enrichi les réalisations culinaires mexicaines. Une aventure sur ce thème revêt plus de piquant au Mexique.  

Des spécialités qui se sont exportées grâce à leur caractère unique

La première composante de tous les plats dont les étrangers raffolent est la tortilla. Il s’agit d’une sorte de galette peu épaisse, apparentée à une crêpe, réalisée à base de maïs. Ceux fabriqués au Mexique diffèrent significativement des tortillas industrielles trouvées dans d’autres pays. Dans le Yucatan, ces petits pains servent d’apéritifs. Ils s’accompagnent simplement d’une purée de haricots. Dans ce cas de figure, on les appelle les frijoles refritos. La dénomination de la tortilla se diversifie en fonction de sa farce et de sa forme. Le meilleur casse-croûte reste le taco. La base se remplit seulement de viande, de légumes et de tomates. Du fromage et de la crème viennent rajouter de la gourmandise à la farce. L’enchilada se fourre également de viande, d’oignons et de fromage. Toutefois, les tortillas se cuisent une seconde fois avec une sauce au piment. La tortilla prend la forme d’une crêpe enroulée. 

Les tortillas deviennent des chaussons dans les empanadas. Ces en-cas se retrouvent dans la majorité des pays de l’Amérique latine. Ils conservent à peu près la même forme qu’ailleurs. Toutefois, c’est au Mexique que se regroupe le plus grand nombre de variétés. Vous trouverez des empanadas au poulet, aux fruits de mer et même à la pomme de terre. Des versions sucrées existent aussi dans les rues mexicaines. En outre, la composition au maïs de la tortilla donne un goût unique à l’empanada mexicaine. Certains vendeurs les accompagnent de salades afin d’apporter de la fraîcheur et de la légèreté à ce plat assez bourratif. La quesadilla possède une forme plus triangulaire. Elle se mange également sur le pouce. Elle se fourre de fromage aussi, et de haricots frits en plus de la viande ou des légumes. 

Des plats qui constituent le fondement de la gastronomie à la mexicaine

Le Yucatan dispose d’un éventail de plats tous aussi savoureux les uns que les autres, mais qui restent légèrement dans l’ombre. Cette partie du Mexique cuisine des produits de son territoire d’une manière unique. Vous pourrez organiser un voyage au Yucatan sur https://www.prestige-voyages.com/mexique/ et goûter à quelques spécialités. Le pollo pibil fait partie des plus délicieuses. L’ingrédient principal en est le poulet. Son goût inimitable vient de sa marinade. Cette dernière se compose d’orange amère et d’achiote, un autre fruit. Les graines de l’achiote donnent une coloration rouge à la volaille. Ensuite, elle est enveloppée de feuilles de bananier et cuit dans un four creusé à même la terre. Le ceviche est répandu également au Mexique. Ce plat de poissons crus marinés dans du jus de citron garde la saveur conférée par la viande fraîche.  

Il faut obligatoirement mentionner le mole poblano dans cette liste non exhaustive. Cette spécialité déroute souvent le touriste. Il donne un aperçu de l’étendue créative des Mexicains. Il s’agit de poulet ou de dinde accompagné d’une sauce. C’est cette dernière qui suscite la polémique. En effet, elle se compose d’une certaine diversité de piments, des cacahuètes, de la cannelle et surtout du cacao. Ce ragoût prend une odeur et une allure chocolatée très attrayantes. Il faut absolument y goûter lors d’un séjour au Mexique. Pour vous réconforter, vous devriez choisir le pozole. Le bouillon très crémeux de cette soupe populaire s’obtient grâce à une variété précise de maïs. C’est celui qui est cacahuazintle. Les Mexicains le font bouillir pour le débarrasser d’une membrane, et y rajoutent de la viande ou de la volaille.

Gourmandises sucrées pour finir et boissons pour arroser ces repas 

Les Mexicains sont friands de sucreries en tous genres. Les pâtisseries présentent des brioches fourrées qui font le plaisir des enfants et des grands. Sur le dessus de ces petits pains se dessinent des stries qui font qu’ils prennent la forme d’un coquillage. Ils s’appellent les conchas. Vous en trouverez à la fraise, à la vanille ou bien au chocolat. La marquesita rappelle les gaufrettes par leur côté croquant. Il s’agit de crêpes rigides. Les Mexicains les dégustent parfois en sucré-salé. Cela signifie qu’ils les saupoudrent d’Edam, mais les fourrent de chocolat par exemple. La mangue, pendant la saison, se découpe en morceaux puis se cuit avec du sucre et des amandes. Elle devient alors une cajeta de mango.

Pour faire la fête avec modération, il y a bien sûr la tequila. Mais le mezcal se trouve être plus fort. Les deux proviennent de l’agave et connaissent une même renommée dans le pays. Les bières locales offrent un rafraîchissement plus doux que les deux alcools précédemment cités. Plusieurs marques vous permettent de nouvelles expériences. Ceux qui recherchent de l’authenticité sont invités à goûter au bupu. Les divers ingrédients qui composent la boisson sont tous typiques du Mexique. Il existe d’autres variétés de rafraîchissements non alcoolisés qui méritent le détour.   

Précédent

7 expériences incroyables que vous ne pouvez avoir qu’au Vietnam